Le Peer-to-Peer expliqué à ma grand-mère

Le Peer-to-Peer expliqué à ma grand-mère

Internet est un accès à l’information en temps réel à très grande échelle. Quelles que soient les données accessibles, c’est avant tout l’échange qui permet à l’internet de fonctionner. En effet, chacun est libre de mettre à la disposition des autres ses propres fichiers, audio, vidéo, images, etc. et ce, sur le plan privé comme professionnel.
Il existe une grande diversité de plateformes, supports, ou modèles de réseaux, permettant cet échange de données. L’un d’eux, le P2P, ou Peer-to-Peer (Pair-à-Pair), permet à ses utilisateurs de bénéficier d’anonymat, d’instantanéité d’accès aux ressources, et d’autres fonctions comme le flux multimédia continu, le calcul réparti, voire même des services de téléphonie online.
Permettons aujourd’hui aux novices de bénéficier de ce modèle de réseau, en en expliquant les bases.

Les petites rivières font les grands fleuves

« J’irai bien au cinéma, mais grippée comme je suis, c’est malheureusement impossible…
– Pourquoi tu dis ça mamie ? Télécharge toi un film, et regarde le au chaud depuis le canapé.
– Tu sais que c’est bien compliqué pour moi.
– Oui, mais il existe beaucoup de façon de s’y prendre, par exemple : le P2P.
– Le pi tout pi ? Qu’est-ce que c’est encore que ça ?
– Le Peer-to-Peer, mamie. Ça veut dire Pair-à-Pair, ou Poste-à-Poste. Cela permet d’échanger des fichiers, pour toi un film, directement d’un ordinateur à un autre.
– Comme le Cloud, que tu m’as montré ?
– Oui, le résultat est plus ou moins le même, dans le sens où tous les participants sont reliés par un réseau commun. Ici la différence, c’est qu’il ne faut pas passer par un serveur virtuel, ce sont les ordinateurs de chacun qui assurent cette fonction. Ça permet d’augmenter la puissance, la capacité de stockage, et tout un tas d’autres choses de chaque machine reliée.
– Oui, l’union fait la force en somme. »

Le partage viral pour un fonctionnement optimal

« Donc si je comprends bien, il s’agit de partager un même fichier entre tous les utilisateurs ?
– Oui, avec une précision cependant : le fichier ne reste pas en ligne, tu le télécharges réellement. Du coup, en obtenant un fichier, tu passes de récepteur, à émetteur. Et c’est ça qui fait tout l’intérêt du P2P.
– Comment ça ? Tu veux dire que des gens pourront eux aussi avoir accès à ce qu’ils cherchent grâce à moi ?
– Exactement ! Quand tu rejoins un système P2P en installant le logiciel d’accès au réseau, on dit que tu as créé un nœud, ou seed. En gros, tu as étendu la trame du réseau à un nouveau point d’accès, entrant et sortant.
– Donc pour résumer, le P2P c’est comme un gros réseau routier. Pour faire circuler les informations il faut créer une route, et les participants sont le carburant des fichiers.
– Oui tout à fait, sachant que du coup, plus le nombre de routes est important, plus l’échange se fait de manière efficace et discrète, ce système permettant de conserver l’anonymat des participants.
– Bon, tu m’as convaincue : Je vais chercher mon manuel de scout, et je vais te montrer comment faire un nœud bien solide ! »

Crédit image: L’Atelier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *