Ne rien faire, c’est déjà faire quelque chose !

Ne rien faire, c’est déjà faire quelque chose !

Marre de se dire « c’est fou le temps que je perds sur le net » ?
Sachez que la solution sera disponible dans l’université de Pennsylvanie, sous la direction du professeur et poète Kenneth Goldsmith, qui proposera dès le printemps une classe pour « apprendre à perdre son temps sur le net », pour en tirer quelque chose d’utile, par exemple, s’en servir pour créer une œuvre littéraire. Vous pourrez ainsi devenir des poètes version 2.0, des écrivains à la page, ou bien des chroniqueurs du World Wide Web.
Plus la peine de se sentir coupable ou de compter les heures perdues, ces temps sont révolus. Donc pour tous les spécialistes de la procrastination assistée par ordinateur, relevez vos manches, servez-vous un bon café, de longues heures d’utile inutilité s’offrent à vous, et personne ne pourra vous reprocher d’avoir un regard vide et d’enchaîner les clics, au fil de vos déambulations numériques.

(crédit photo: acide-ici)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *